Les Biberons Bâtis - Attaboy on meurt ! - 2LP Vinyl

Les Biberons Bâtis - Attaboy on meurt ! - 2LP Vinyl

Distributeur
Tir Groupé
Prix normal
$59.98
Prix réduit
$44.99
Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.
La quantité doit être supérieure ou égale à 1

ARTICLE EN PRÉCOMMANDE. DISPONIBLE LE 6 MAI 2022. 
Les autres articles achetés avec cet article ne seront pas expédiés séparément. 

  • Double disque vinyle noir 140 g
  • Pochette style Gatefold avec paroles sur les panneaux intérieurs
  • 35 ans plus tard, la version vinyle tant attendues du classique des Biberons Bâtis remasterisé tout croche... comme dans le temps.
  • Incluant un inédit "Restons dans le vent" (avec Mingo L'Indien)

Pistes de la compilation :

Face A
1. Attaboy on meurt
2. Eeeh mes amis !
3. Eddy avec ses picnics
4. Tequila
5. Je suis gentil
6. J'ai deux billets pour à Soir
7. Perte de temps

Face B
1. Me laisserais-tu mourir ?
2. Piki Soul
3. La santé
4. Sors-tu à soir?
5. Sourd-muet-aveugle
6. Action
7. Restons dans le vent

Face C
1. Trop tard trésor
2. Faut pas qu'tu t'énarves
3. Chargez
4. Agonie boogie
5. Eh toi dis-moi
6. Holy Moses
7. Appelez le médecin... J'arrive fou

Face D
1. Je souffre
2. Satan au bain sauna
3. Melody parton
4. Je veux vivre
5. Transport en commun
6. Satan au colisée
7. J'agonise


Attaboy on meurt! est une anthologie sur double disque vinyle comprenant les deux cassettes, Attaboy on souffre (1984) et Attaboy on agonise (1985) et complétée avec neuf chansons inédites. C’est ici que les choses cessent d’être normales. Les Biberons Bâtis ne sont qu’un seul homme. Ils n’ont jamais fait de concert. Une fois le disque lancé, c’est un défilé d’hallucinations post-punk qui traverse votre cerveau pour la prochaine heure.

Véritable homme-orchestre en camisole de force, Satan Bélanger nous présente des pépites post-surf-garage, mêlant conversations téléphoniques avec des amis imaginaires et sentiments tourmentés. À travers le fuzz et le tapage Suicide-esque de chansons comme « Action », on trouve aussi des perles comme « La santé », qui pourrait avoir été écrit par Amen Dunes avec un mal de gorge, des sketchs noise rock bourrés de références musicales et la recherche du bonheur à travers le hockey des Nordiques de Québec. Les Biberons acceptent leur folie; elle est inévitable. Ce qui reste, c’est une œuvre qui transcende l’humour et le nihilisme punk, en s’en foutant complètement.